Bientôt la COP 21 – Une France écologique, avec des pratiques pas si écolo !

Bientôt la COP 21 – Une France écologique, avec des pratiques pas si écolo !

Sophie Costantini No Comment
Actu La presse écrite
Par Marjorie BARRET

« La France est exemplaire en matière d’écologie » a déclaré François Hollande lors de son entretien sur France Inter le 5 Janvier. Qu’en est-il vraiment ?

Malgré les quelques  efforts de l’Etat à promouvoir l’écologie à l’aide des voitures hybrides ou de l’agriculture biologique par exemple, La France qui est dite « écolo » n’en possède pas moins des pratiques qui salissent son image.

*Des émissions de CO2 « cachées »

Vertueuse, la France en matière d’émission de CO2 ? Oui, si l’on s’en tient à l’inventaire national des émissions de GES (produit pour la COP21). Mais, le tableau est noirci si l’on considère son « empreinte carbone ». Elle  intègre les rejets de carbone générés à l’étranger, par la fabrication et le transport des biens et services importés en France. En 2010 elle représentait 733 millions de tonnes de CO2, chiffre en hausse de 11% par rapport à 1990.

*Une qualité de l’air à améliorer 

Si la pollution de l’air en France est loin d’atteindre  les sommets « apocalyptiques » de la Chine ou de l’Inde, elle n’en n’est pas pour autant « exemplaire ». Au contraire, son chiffre qui est de 25 microgrammes par mètre cube par année dépasse le seuil maximum fixé par l’OMS (organisation mondiale de la santé) qui est de 20µ/m3. La France se trouve d’autant moins  exemplaire  quand les meilleures élèves de la classe se trouvent être le Canada, la Finlande et même les Etats-Unis qui est pourtant le pays de la pollution intense avec 1.5 milliards de tonnes d’émissions de CO2 en 2010.

image marjorie

 *Une eau de piètre qualité 

Terre agricole, la France a un insatiable appétit pour les intrants[1] comme les engrais et pesticides. Leur utilisation a augmenté de 5% selon le dernier suivi du plan Ecophyto[2]. Elle a même augmenté de 9,2% de 2012 à 2013. Encore plus grave, dans les campagnes, en particulier dans les territoires viticoles, les riverains s’inquiètent pour leur santé menacée par la pollution des eaux. Nitrate, algues et engrais  fleurissent dans les rivières et polluent également les nappes souterraines.

En bref, La France  vertueuse connue de tous, aurait déjà perdu toute sa « vertu » dans ces pratiques allant à l’encontre de  l’écologie. La France trouvera t- elle le moyen de retrouver son statut de « fibre écologique » ? C’est ici, un des enjeux de la COP21, conférence climatique regroupant 147 chefs d’états, qui se déroulera le 30 Novembre à Paris.

[1] Tous les produits nécessaires au fonctionnement de l’exploitation agricole
[2] Un plan qui vise à réduire progressivement l’utilisation des produits phytosanitaires (communément appelés pesticides) en France tout en maintenant une agriculture économiquement performante.