Théâtre

Focus Komidi 2018: émission 6

Sophie Costantini No Comments

Et voilà, fin du festival komidi 11ème édition… Fin de notre focus. Nos reporters se sont lâchés en cette fin de festival… Au programme, Noémie Caillault, un bilan du président du festival Philippe Guirado, des interviews relous et une petite surprise à destination de nos reporters en herbe.

Un grand merci aux élèves qui ont participé à ces émissions, qui ont sacrifié du temps, de l’énergie, voire un disque dur mais qui ont pris plaisir à jouer aux journalistes. A Cathy et Cathy, pour leur aide précieuse et la mise à disposition du CDI ainsi qu’à Philippe Guirado.

Merci à tous les artistes qui les ont accueillis avec bienveillance et gentillesse et qui ont fait le chemin jusqu’au studio.

 

Focus Komidi 2018: Rencontre avec Pepito Mateo

Sophie Costantini No Comments

Il porte un joli nom Saturne, mais c’est un dieu fort inquiétant… Il porte un joli nom, Pepito, et c’est un conteur vraiment captivant…

Maxime et Nina sont partis à sa rencontre…

Focus Komidi 2018: rencontre avec Vincent Roca

Sophie Costantini No Comments

Vincent Roca, c’est un habitué de Komidi… Il en est tombé amoureux. Il est même devenu bénévole sur le festival… Maxime s’est intéressé à cet homme qui sait tout faire, à commencer par manier les mots… Bonne écoute!

 

Focus Komidi 2018: rencontre avec David Nathanson

Sophie Costantini No Comments

Image à la Une: David Nathanson et Camille Demoures en bord de scène à Vincendo

Komidi, c’est du théâtre. C’est aussi de belles rencontres… David Nathanson, de la compagnie les Ailes de Clarence a eu la gentillesse de répondre à nos questions… Il jouait L’écorce des Rêves, un spectacle jeune public, paraît-il. Mais on a vu quelques adultes qui étaient tout chamboulés après le spectacle… 😉

La constellation du chien

Sophie Costantini No Comments

Image à la Une: La constellation du chien du collectif l’Alpaca Rose au festival Komidi
Une chronique d’Alexandre Carassou

Si le spectacle La Constellation du chien de la cie l’Alpaca Rose devait être décrit en un mot, ça serait captivant tout simplement. Comme l’indique son titre, un voyage dans l’espace démarre dès les premiers mots des comédiens qui sont Yaelle Trules et Alexis Campos. Les spectateurs sont transportés dans leur histoire très personnelle et donc, très émouvante, mais aussi drôle à certains moments. Peut-être les plus jeunes spectateurs auront eu un peu de mal à comprendre l’intrigue, plutôt complexe, mais le spectacle était tout de même très animé par un jeu de lumières éclatant. Les deux comédiens présents sur scène arrivent à occuper tout l’espace et il est agréable de les voir autant dans leur rôle. C’est un spectacle bouleversant dont la production théâtrale réunionnaise peut se vanter. Il est à aller voir en famille ou entre amis !

 

 

Edgar, le coeur dans les talons

Sophie Costantini No Comments

Image à la Une: Edgar initie le public à la danse classique le mardi 1er mai au Fangourin…
Une chronique de Lilou

Lorsque l’on sort du spectacle Edgar, le cœur dans les talons de la compagnie L’impertinente, on est souriant et on a passé un bon moment. Inutile d’être un passionné de danse classique : l’efficacité des plaisanteries du comédien et la justesse de ses mouvements suffisent à garder l’attention du public. En effet Sébastien Paulet est à la fois l’auteur et l’interprète de cette pièce. Il est également danseur et semble raconter son parcours : celui d’un jeune garçon qui rêvait d’être danseur étoile…

Le sujet méritait d’être abordé : combien de garçons n’osent se mettre à la danse par peur des moqueries ? Pour une fois, le sujet de l’égalité homme/femme est traité au travers du regard d’un homme.  La mise en scène est particulièrement dynamique : Sébastien Paulet joue plusieurs rôles à la fois passant très rapidement du rôle du père, à celui d’Edgar ou du professeur russe de danse classique, en un changement d’accessoire.

Le message de la pièce est très clair : toute personne, femme  ou homme, peut choisir ce qu’il veut faire de sa vie, que ce soit dans le domaine de la danse, ou dans d’autres. On a tous la possibilité de choisir de ne pas se soucier des préjugés, et, simplement, se faire plaisir.

On ne peut s’empêcher de penser au  film Billy Elliot mais le public est ressorti enthousiaste et admiratif devant les pirouettes et entrechats du danseur… D’ailleurs certains étaient un peu frustrés : on aurait aimé le voir danser davantage…

 

Focus Komidi 2018: Emission 5

Sophie Costantini No Comments

Image à la Une: Adrienne Ollé et Johann Cuny, pour la pièce Hervé

Komidi, c’est terminé?? Réjouissez-vous: cela continue sur notyet!! Radio not yet continue à vous faire découvrir  les coulisses du festival, histoire de prolonger, un peu, le plaisir théâtral. Retrouvons Maxime, Nelly et Aurore.

 

Focus Komidi 2018: Emission 4

Sophie Costantini No Comments

Image à la Une: Guillaume Meurice, invité sur le plateau de Radio noTyeT.

Animée par Julia, Théo aux manettes, Eva à la voix et Camille en groupie, cette émission 4 vous réserve bien des surprises. On y a pris goût, alors on continue! Merci Guillaume Meurice d’être venu jusqu’à nous… (Cœur avec les doigts) 😉

 

 

Focus Komidi 2018: Emission 3

Sophie Costantini No Comments

Image à la Une: Flon Flon et la réjouissante Manon aux essuie-glaces…

Pour cette troisième émission, suivons Ambre, Romain, Dawson et Lucas qui ont assisté à une représentation de Avec sa queue, il frappe et de la tant attendue pièce Flon-Flon. Au passage, mille remerciements à la compagnie les Epis Noirs pour l’accueil et l’immense générosité sur scène. Une émission musicale puisque les Contes de l’Isba sont aussi au menu de cette émission. Bonne écoute!

 

 

focus Komidi 2018: Emission 2

Sophie Costantini No Comments

Image à la une: Tony Harrisson, dans Ici, Il n’y a pas de pourquoi

Une émission pleine de rebondissements, concoctée par Camille, Ninon, Clainsy et Coralie, où l’on découvrira les arcanes du Royal, les mystères de Kala, les travers de l’humanité, les incertitudes du vélo et de la trottinette… Enfin bref, une riche émission!! Merci Alex Carassou pour le coup de main.