FOCUS TAIWAN: militaire ou bonbons…

ce_re_monie

FOCUS TAIWAN: militaire ou bonbons…

Sophie Costantini No Comment
Focus La presse écrite

Tel est l’étrange dilemme posé par Emile Lebon et Emilie Arhiman qui nous font connaître de l’intérieur le système éducatif taïwanais… (Heu moi aussi, j’ai choisi les bonbons ndlr) …

Lundi 17 octobre 8 h.

Comme chaque lundi, les 1800 élèves du lycée Yong-Chun (qui signifie au passage éternel printemps) se rassemblent sur le terrain de sport.  Ils sont alignés devant nous en tenue de sport jaune et verte ou en  uniforme ordinaire chemise blanche et pantalon gris pour les garçons ou jupe grise pour les filles.

Au pied de la tribune d’honneur, un militaire au garde-à-vous. Un autre plus tard, la  chemise couverte  de décorations, va s’adresser à la foule d’élèves.

J’en reparlerai.

En attendant,  c’est le lever des couleurs. Le drapeau est hissé lentement. C’est solennel.

Puis Némo et Morgane vont présenter  en chinois notre groupe à l’ensemble des élèves et expliquer les raisons  de notre présence pendant ces deux semaines.  C’est émouvant.

L’officier prend ensuite  la parole. Sa voix résonne fortement dans le stade. Certains risquent peut-être le  quartier disciplinaire. C’est angoissant !

Les militaires sont au  nombre de 5 dans le lycée. Ils sont chargés de faire respecter la discipline et convoquent les élèves pour les retards,  une tenue inadéquate, l’indiscipline, etc.

Finalement tout le monde se met à rigoler : le « professeur-militaire » vient de rappeler aux élèves qu’il ne faut pas s’affoler devant les guêpes qui sont en recrudescence en ce moment dans le lycée et qu’il ne pourrait pas porter plainte contre elles en cas d’attaque avérée.

Renseignement pris auprès des élèves, ces militaires sont plutôt cools mais ces uniformes des trois corps d’armée, ça impressionne. Peut-être en faudrait-il dans les lycées français? (ou pas ndlr) …

8 h 30 à 10 h. Salle de calligraphie

Pour nous remettre de nos émotions et réfléchir à cette question, nous allons suivre un cours de calligraphie, cet art ancestral de  former les  idéogrammes de façon manuscrite et esthétique. Mme Zheng nous apprend à faire des marque-pages, des petits panneaux.

calligraphie

C’est génial mais la question ci-dessus reste en suspens.

  10 h à  12  Salle de cuisine

              Ces émotions et l’énergie laissée dans la calligraphie nous ont creusé l’estomac. Ça tombe bien, nous allons apprendre à faire l’omelette aux huîtres et des boulettes de taro avec Mlles Liao et Hi.

la-cuisine-de-mlles-liao-et-hi

A  la fin de la séance, on y  arrive et c’est délicieux.

13 h 30 – 15 h 00

De nouveau, des travaux manuels. Nous apprenons à faire des nœuds chinois. Mme Chen se charge de nous expliquer simplement ce qui paraît compliqué. Ces travaux manuels peuvent sembler étonnants dans un lycée classique mais il faut savoir que ces activités sont organisées dans le cadre de club à raison d’une heure par semaine. Elles sont obligatoires.  En plus de celles que je viens d’évoquer, les élèves peuvent choisir la peinture,  la danse, la musique, etc.

15h 00 – 17 h 00

Cours de chinois dans cette immense salle climatisée qui est aussi notre lieu de rassemblement.

Elle possède  4 écrans et autant de vidéo-projecteurs.

Mlle Chen, la professeure parle dans un micro sans fil et la sono est impeccable. Elle est très active, souriante, passe  entre les tables rondes pour nous interroger et nous offre des bonbons pour nos réponses. Quelques notes de musique sonnent la fin du cours.

le-cours-de-chinois-de-mlle-chen

A la question posée plus haut, je pense que je préfère les bonbons aux militaires.